🐞 NoUvEaU! Click and collect! Venez chercher votre achat à Glons ou à Ensival, et évitez les frais de livraison 😍 Cochez la case "Récupérer" dans les informations au moment du passage à la caisse ✨.

Découvrez le Noël de l'époque Victorienne


Avec noël qui approche, nous avions envie de partager avec vous 9 choses étonnantes sur cette période qui a façonnée énormément de choses présentes dans nos fêtes de fin d'année.


1- LA TRADITION DE NOËL S'EST CONSTRUITE PENDANT LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE SOUS L'ÈRE VICTORIENNE.


C'est difficile à imaginer aujourd'hui, mais au début du XIXe siècle, Noël était à peine célébré. Beaucoup d'entreprises ne le considéraient même pas comme un jour férié. Cependant, à la fin du siècle, elle était devenue la plus grande célébration annuelle et a pris la forme que nous connaissons aujourd'hui. La transformation s'est faite rapidement et est venue de tous les secteurs de la société.


2- LA REINE VICTORIA ET NOËL.


Beaucoup attribuent ce changement à la reine Victoria, et c'est son mariage avec le prince Albert d'origine allemande qui a introduit certains des aspects les plus importants de Noël. En 1848, l'Illustrated London News publia un dessin de la famille royale célébrant autour d'un arbre de Noël décoré, une tradition qui rappelait l'enfance du Prince Albert en Allemagne. Bientôt, chaque maison en Grande-Bretagne avait un arbre orné de bougies, de bonbons, de fruits, de décorations faites maison et de petits cadeaux.

3- LA LITTÉRATURE, VECTEUR DE L'ESPRIT DE NOËL.

Bien que Charles Dickens n'ait pas inventé le Noël victorien, son livre A Christmas Carol est crédité d'avoir contribué à populariser et à diffuser la tradition de noël. Son œuvre romanesque transpire la misère et l’injustice. Les problèmes sociaux constituent l’un de ses thèmes essentiel. Le message qu’il lance à ses lecteurs est l’expression d’une morale fondée sur les thèmes de la famille, de la charité, de la bonne volonté, de la paix et du bonheur. Ses valeurs résument l'esprit du Noël victorien, et font partie intégrante du Noël que nous célébrons aujourd'hui, même si l'aspect commercial dénature de plus en plus les fêtes de fins d'année.

De nombreux contes et histoires de noël ont été modernisés et rendus populaires durant cette période, rendant l'époque victorienne comme le berceau et la norme de la période de noël. Ce n'est bien plus tard que l’Amérique influencera a son tour cette fête avec l'arrivée du Père Noël que nous connaissons, aux couleurs de Coca Cola...

4- L'INVENTION DES CARTES POSTALES DE NOËL.

En 1843, Henry Cole commanda à un artiste de concevoir une carte pour Noël. L'illustration montrait un groupe de personnes autour d'une table et d'un message de Noël. Auparavant utilisées à la Saint-Valentin, les Victoriens ont étendu la coutume à Noël. Alors que les valentins étaient principalement réservés aux jeunes et aux amoureux, les cartes de Noël étaient envoyées à tout le monde, partout dans le monde. Au cours de l'âge d'or, elles sont devenues de plus en plus sophistiquées. D'un shilling chacune, ces cartes étaient chères pour les anglais ordinaires et n'étaient donc pas immédiatement accessibles. Cependant, le sentiment s'est répandu et de nombreux enfants - y compris ceux de la reine Victoria - ont été encouragés à fabriquer leurs propres cartes de Noël. A l'ère de l'industrialisation, la technologie de l'impression couleur s'est rapidement développée et le prix de la production des cartes a chuté de manière significative. Avec l'introduction du tarif postal à un demi-penny, l'industrie des cartes de Noël a pris son envol. Dans les années 1880, l'envoi de cartes est devenu extrêmement populaire, créant une industrie lucrative qui a produit 11,5 millions de cartes en 1880 seulement. De nombreux foyers possédaient des albums pour conserver leurs cartes postales de vœux préférées, ce qui a contribué à les préserver pour les générations futures. La commercialisation de Noël était en bonne voie. 

5- LES CHANTS DE NOËL.

L'époque victorienne a aussi ravivé la coutume séculaire des chants de Noël pour célébrer la saison, notamment en donnant une nouvelle vie à la chanson "The First Noel", vieille de 400 ans. Non seulement ils faisaient du porte-à-porte pour chanter pour leurs amis et voisins, mais ils appréciaient aussi les chants de Noël dans les salons de coiffure ou de thé, à la maison ou lors des belles célébrations aux chandelles dans les chapelles de quartier. Là où il y avait des chansons, il y avait des partitions de musique joliment illustrées avec des thèmes de Noël jusqu'au début des années 1900.  Elles ne sont pas seulement belles, elles sont très recherchées par les collectionneurs aujourd'hui.

 6- GÉNÉRALISATION DES DÉCORATIONS DE NOËL.

Décorer la maison à Noël est également devenu une affaire plus élaborée. La tradition médiévale de l'utilisation des conifères s'est poursuivie, mais le style et l'emplacement de ces décorations sont devenus plus importants. L'ancienne coutume qui consistait simplement à décorer les murs et les fenêtres avec du branches et des brindilles devint démodée. L'uniformité, l'ordre et l'élégance ont été encouragés. Il y avait des instructions sur la façon de faire des décorations synthétiques élaborées pour ceux qui résident dans les villes. En 1881, Cassell's Family Magazine a donné des directives strictes à la maîtresse de maison : "Pour créer un sentiment général de plaisir, tout dépend de l'environnement... Cela vaut la peine de se donner un peu de mal pour la décoration".

7- LES CADEAUX DE NOËL.

Traditionnellement, les cadeaux étaient offerts au Nouvel An, mais ils ont été déplacés à mesure que Noël devenait plus important pour les Victoriens. Au début, les cadeaux étaient plutôt modestes - fruits, noix, bonbons et petites babioles faites à la main. Celles-ci étaient généralement accrochées à l'arbre de Noël. Cependant, au fur et à mesure que le don de cadeaux devenait plus central pour le festival, et que les cadeaux devenaient plus gros et achetés en magasin, ils se déplaçaient sous l'arbre.

8-PRÉPARER UN FESTIN

La fête de Noël a ses racines avant le Moyen Âge, mais c'est à l'époque victorienne que le dîner que nous associons maintenant à Noël a commencé à prendre forme. L'examen des premières recettes victoriennes montre que les tartes hachées étaient à l'origine faites de viande, une tradition qui remonte à l'époque Tudor. Cependant, au cours du XIXe siècle, la composition de ce plat festif a connu une révolution. Les mélanges sans viande ont commencé à gagner en popularité dans certains des échelons supérieurs de la société et sont devenus les tartes minces que nous connaissons aujourd'hui.

La dinde rôtie a aussi ses débuts dans la Grande-Bretagne victorienne. Auparavant, d'autres formes de viande rôtie comme le bœuf et l'oie étaient au centre du repas de Noël. La dinde a été ajoutée à cela par les sections les plus riches de la communauté au 19ème siècle, mais sa taille parfaite pour une réunion de famille de la classe moyenne a fait qu'elle est devenue le plat dominant au début du 20ème siècle.

Comme la carpe était une spécialité allemande à l'époque, les familles victoriennes servaient souvent la carpe sur des services spéciaux en porcelaine décorés d'images de poissons pendant les festins de Noël également. De nombreuses maisons préparaient aussi du ragoût, du jambon, des cornichons, plusieurs types de pommes de terre ainsi que de la vinaigrette aux huîtres, des confitures, des gelées et bien sûr l'incontournable pouding. Ce n'est pas si différent de certains des articles dont nous nous régalons pendant la période des Fêtes aujourd'hui.

9- L'INVENTION DES FRIANDISES POUR NOËL

Une autre invention commerciale de Noël crée sous l'Empire Victorien en 1848, la généralisation et la production en séries des confiseries. Tom Smith a inventé une nouvelle façon audacieuse de vendre des bonbons. Inspiré par un voyage à Paris où il a vu des bonbons (des amandes sucrées enveloppées dans des torsades de papier) il a eu l'idée du craquelin de Noël. Un simple paquet rempli de bonbons qui se brisent quand on les détache. Les bonbons ont été remplacés par de petits cadeaux et des chapeaux de papier à la fin de l'époque victorienne. Ils sont restés sous cette forme très longtemps comme une partie essentielle d'un Noël traditionnel.

L'ère Victorienne a transformé l'idée de Noël de sorte qu'il est devenu centré autour de la famille. La préparation, le repas de fête, les décorations, les cadeaux, les divertissements et les jeux de société étaient tous essentiels à la célébration et devaient être partagés par toute la famille.

Source: https://steampunkstore.fr/

 

Hinterlassen Sie einen Kommentar

Bitte beachten Sie, dass Kommentare vor der Veröffentlichung freigegeben werden müssen